The Froggies Kitchen

10 June 2007

Galette au petit gout de paradis

Filed under: plat unique — Mily @ 18:00

Mercredi, en lisant tranquillement mon journal dans le metro (on s’occupe comme on peut dans les transports en commun), j’apprends qu’un nouveau magasin vient d’ouvrir “the whole food market”. Au debut, les articles se trouvaient uniquement dans les pages peoples car bien entendu les stars y sont allees pour l’inauguration, mais rien sur le magasin en lui meme. Et puis un ou deux jours apres des journalistes ont commence a s’interreser a ce magasin. J’ai bien entendu lu tres consciencement ces pages pour savoir un peu ce qu’il y avait d’exceptionnel dans ce magasin. Et je n’y ai pas appris grand choses, sauf que c’est une chaine de magasin americain specialiser dans le bio, bref, tres bobo tous ca! Je me suis quand meme dis qu’il fallait que j’ailles y faire un petit tour, juste pour voir, au cas ou. Donc samedi, je me suis motivee, j’ai attraper cheri par le bras (le pauvre, lui qui jouait tranquillement a la console) et je lui ai dit que l’on allait au “whole food market”. Apres un petit argumentaire pour le convaincre (cheri, ca va te faire du bien de sortir), nous sommes finalement parti! Le trajet a ete pour etre honnete un peu long, et oui on habite a Belzise park et ce magasin a eu la bonne idee de s’installer un peu loin a la station de metro High street Kensington (63-97 Kensington high street). En arrivant nous avons cherche un peu a tatons le magasin, est a un moment, nous avons apercu une longue file d’attente… Bref nous depassons la file d’attente et decouvrons que si nous voulont entrer dans ce magasin il va falloir attendre, du coup je regarde cheri et je lui dis “Tu es sur que tu veux y aller”, cheri me reponds que oui, “meme avec ce monde”, il me repond que l’on a passe autant de temps dans le metro pour rien! D’accord, on va attendre. Pour etre honnete a certains moments on ne sentait pas vraiment dans notre element entre une dame devant nous habillee en Chanel et le monsieur derriere avec sa Rolex… Du coup j’ai commence a penser que les prix devaient etre, comment dire, prohibitif!

Au bout d’un moment (une demi heure a peu pres) nous rentrons enfin dans le magasin. Et la sent bon le pain frais, on va les boulangers faire leur pain et les faire cuire. Apres un petit arret pour voir les differents pains (baguettes, boules, pain de campagne et surtout pas de pain de mie!) nous nous dirigeons vers le rayons epicerie au sous sol. Nous arrivont directement au rayon fruits et legumes, et la que du bonheur! Plein de champignon ((notament des shiitake frais), des haricots verts (tres longs, extra fin,…), des fruits du dragon, des graines germees (j’ai craque pour le melange afalfa-radis) et j’en passe. Puis nous avons continue a nous ballader, nous nous retrouve devant un stand ou l’on vous prepare votre sac de cafe (torrefaction et broyage, imaginer l’odeur), puis au milieu des huiles et vinaigre (on peut en gouter), des epices. Et au bout d’un moment nous sommes retrouve au rayon frais, avec la viandes (boeuf, veau, porc, volaille) et du poisson et des fruits de mers (j’ai apercu des coquilles St-Jacques avec leur corail, dommage que je n’avais pas de sac isotherme). Apres avoir fait le tour du sous sol (ca a pris du temps) nous sommes alles au rez de chausse, pays du fromage, des olives, des antipasti,… Vous ne pouvez meme pas imaginer la quantite de fromage, des meules partout, auusi bien du fromage anglais (Leicester, chedar, stilton) que des italiens et des francais (Osso iraty, crottins de chavignol, comte,…) avec des serveurs francais et en plus on peut gouter ce que l’on veut! Et puis juste a cote il y a le rayon charcuterie avec du pata negra, des jambons italiens,… Apres tout ca, nous n’avons pas le courage d’aller a l’etage pour voir le restaurent mais bon l’heure commencait a tourner et le panier commencait a etre un peu plein (je dois dire que j’ai ete tres raisonnable). Au final, j’ai achete, des graines germes afalfa-radis, de la fleur de sel de guerande (tu vois Muriel on en trouve sur Londres), du tamarin, du galangal en poudre, du poivre long, du saucisson (pour cheri), du chorizo de pata negra (trop bon), des bonbons a la caipirinha, a la menthe, de la farine de sarrasin et des tortillas-chips au mais bleu.

Bref ce magasin c’est le paradis sur terre, et en plus les prix sont vraiment raisonnable! Sauf si on craque pour le caviar et le vianaigre balsamique 60 ans d’age… Je conseil vraiment a tous ceux qui ont l’occassion de passer par la d’y aller et si jamais les blogeurs francophones londonniens veulent y aller on pourrait peut etre y aller tous ensemble! Au final, pour remettre de cette journee fantastique j’ai fait un petit plat bien francais que je n’avais pas mange depuis bien longtemps (pas facile de trouver de la farine de sarassin) et qui m’a permis de rester un peu plus longtemps la tete dans les nuages!

Galette bretonne.JPG

Pour 4 galettes

100g de farine de sarrasin

120ml d’eau

1 pincee de fleur de sel

garniture (oeufs, jambon de serrano, mozarelle, salade, tomates cerise)

Melanger la farine et le sel. Ajouter l’eau progressivement en continuant de melanger. Faire chauffer une poele (la mienne est un peu petite, c’est pour ca que je n’ai pas refermer la galette). Quand la poele est bien chaude mettre une noisette de beurre et enlever le surplus avec un sopalin. Mettre une louche de pate et faire tourner la poele afin que la pate s’etale partout. Faire cuire environ 3 minutes sur la premiere face. Retourner la galette, poser les tomates, le fromage et le jambon et laisser cuire jusqu’a ce que le fromage fonde. Poser la galette sur une assiette, mettre le reste de la garniture (salade et oeuf, penser a faire cuire l’oeuf pendant que la crepe cuit) et servir.

14 May 2007

Pad thai

Filed under: plat unique — Mily @ 19:19

Vendredi soir, apres une grosse journee de travail j’ai eu de ne rien faire. Enfin presque, avec cheri nous sommes juste alles au pub puis au restaurant indien. Lorsque nous sommes arrivee au restaurant, nous avons tranquillement pris un aperitif en essayant de choisir ce que nous allions manger (le choix est toujours dur car la carte est bien garnie et tout y est delicieux), et la, cheri me dit je vais prendre un pad thai! Je le regarde, septique, et je lui dit que ce n’est pas vraiment le restaurant pour en manger, bah oui, on est l’indien pas au thai… Du coup il me raconte qu’il en mange tout les vendredi midi au pub avec ses collegues. Et bien ma foi, il a eu une bonne idee de me le dire car j’avais vu cette recette dans mon livre de cuisine asiatique et j’hesitais a le faire de peur qu’il n’aime pas. Donc le samedi j’ai ete faire quelques courses afin de realiser ce petit plat. Et bien nous n’avon pas ete decu du resultat, cheri a retrouver le gout de celui qu’il mange au pub et nous nous sommes vraiment regales!

Pad thai.JPG

200g de porc hache

200g de crevettes cuites et decortiquees

375g de vermicelles de riz (normalement les pates doivent etre plus epaisse mais je n’en avais pas)

65g de sucre brun

2 cuilleres a cafe de sauce soja

1 cuillere a soupe de sauce tomate

60ml de sweet chilli sauce

60ml de nuoc man

2 gousses d’ail

1 cuillere a soupe de gingembre frais rape

3 oeuf battu en omelette

2 piments rouges

2 tige de ciboule

2 cuilleres a soupe de coriandre fraiche

75g de noix de cajou grossierement broyees

Dans une petite casserole  mettre le sucre, le soja, le nouc man, la sauce tomate et la sweet chilli sauce. Laisser chauffer jusqu’a ce que le sucre soit dissolut. Dans un wok huile faire cuire le porc avec l’ail et le gingembre. Une fois le porc bien cuit, ajouter les oeufs et les crevettes, melanger continuellement jusqu’a ce que les oeufs soit cuits. Pendant ce temps faire cuire les vermicelles dans de l’eau bouillante. Ajouter dans le wok la sauce faite au debut avec les noix de cajou, la coriandre, le piment et la ciboule. Dresser les assiettes avec d’un cote les pates et de l’autre la viande.

8 May 2007

Coconut pork and praws

Filed under: plat unique — Mily @ 20:09

Ce week end j’ai pris mon temps, il faut dire que j’avais pose un jour de vacances vendredi et que lundi etait ferie! Mais comme le temps n’etait pas vraiment de la partie (bien que la meteo nous ait dit le contraire… Decidement que ca soit en France ou en Angleterre on ne peut jamais s’y fier) je ne suis pas beaucoup sortie et j’en ai profiter pour me relaxer. J’ai quand meme pris un peu de temps pour faire 2-3 courses (de toute facon le frigo devennait dangeuresement vide). Lors de ce periple j’ai trouve 2 belles cotes de porc et je me suis dis que cela faisait bien longtemps que nous n’en avions pas mange et que de memoire j’avais vu plein de pettites recettes allechantes avec cet ingredient. Donc lundi j’ai ouvert tous mes livres de cuisine pour trouver une bonne recette. Comme le week end fut reposant, j’ai eu envie de continuer sur la meme lignee et j’ai donc ouvert mon livre de cuisine asiatique. J’ai longuement hesite entre plusieures recettes et puis apres avoir relue 10 fois certaines recettes une s’est comme imposee, elle ressemblait etrangement a un curry mais ete placee dans la section vietnamienne du livre, de quoi eveiller ma curiosite! Bah oui, le Vietnam n’est pas vraiment connu pour ces curry… Au final, bien que beaucoup d’ingredients sont toujours presents dans les curry cette recette n’a rien avoir avec ce dernier, le gout y ait totalement different et on s’est vraiment regale avec cette recette un brin epicee!

coconut pork praws.JPG

300g de porc

300g de crevettes roses cuites et decortiquees

1 oignon

1 piment rouge

2 cuilleres a soupe de gingembre rape

2 gousse d’ail reduites en puree

1 cuillere a cafe de curcuma

1 cuillere a soupe de zeste de citron

280ml de lait de coco

1 cuillere a soupe de nuoc man

1 cuillere a soupe de beurre de cacahuete crunchy (avec morceaux)

1 cuillere a soupe de basilique (frais si possible)

1 cuillere a soupe de menthe (fraiche si possible)

1 cuillere a cafe de jus de citron

Melanger les crevettes avec le jus de citron, le basilique et la menthe. Reserver au frais. Emincer l’oignon et le faire revenir dans un peu d’huile, quand ce dernier devient transparent ajouter le porc coupe en fines lamelles et faire revenir jusqu’a qu’il soit cuit. Ajouter le gingembre, l’ail, les zeste de cintron et le curcume et laisser cuire 1 minutes. ajouter le lait de coco, le beurre de cacahuete et le nuoc man et laisser cuire a feu doux pendant 30 minutes (il faut que le porc devienne moelleux). Ajouter les crevettes avec leur marinade, laisser cuire jusqu’a ce que les crevettes soient chaudes et servir sur riz.

5 May 2007

Fish and chips

Filed under: plat unique — Mily @ 13:55

Quand je suis arrivee en Angleterre j’imaginais que la cuisine anglaise se cantonnais a du gigot d’agneau avec une sauce de la sauce menthe (et moi j’aime pas l’agneau), de jelly et des petits pois vert fluo. Je pensais aussi qu’il me serais impossible de trouver de la creme fraiche, de la moutarde et du vrai beurre (demi sel, bien entendu)… Bref, lors de mon premier tour au supermarche j’ai decouvert que l’on pouvait trouver facilement de nombreux produits internationaux (chinois, japonais, francais, polonais,…) et aussi que la cuisine anglaise etait plus diversifiee que ce que je croyais. J’ai notamment decouvert pleins de patisseries (meme si certaines ont, a mon gout, beaucoup de trop de glacage, enfin ca fait beau), les curry (oui, oui c’est une specialitee anglaise), differents legumes. J’ai tout de meme eu, au debut, quelques deceptions, le boeuf par exemple, avait toujours une odeur bizarre et pas agreable quand je le cuisinais. Pourtant j’ai essaye d’en acheter du bio, sur les marches, au supermarche et puis au final une collegue de travail (qui vie ici depuis plus de 10 ans) m’a dit que le seul bon boeuf se trouvait chez Marc&Spencer, et bien elle a totalement raison. Bref, depuis un peu plus de deux ans je me suis adaptee aux produits locaux (ce qui ne m’empeche pas de rammener des petites choses de France) et j’ai reussi sans trop de mal a les incorporer a ma cuisine. Je commence meme a esssayer de cuisiner quelques specialites Anglaises, mais j’avais totalement oublie de vous donner une recette “so british” le fish an chips. Il faut dire que cette recette m’a donner du fil a retordre, trouver le bon poisson, la meilleur facon de le cuire (sans friteuse), faire une sauce qui ce marie bien avec le tout… Et je dois dire que je suis tres contente de cette version qui a repondue a toutes mes attentes!

fish and chips.JPG

Pour le “fish”
2 filets de haddock (sans peau ni arrete)

4 cuilleres a soupe de chapelure

1 cuillere a soupe de graines de lins dorees

1 pincee d’ail en poudre

1 oeuf

1 cuillere a soupe de biere

Battre l’oeuf en omelette et y ajouter la biere. Melanger (dans une assiette) la chapelure, les graines de lins et l’ail. Tremper les filets de haddock dans l’oeuf puis dans la chapelure (ils doivent etre bien enrobes de chapelure) et les mettre dans un plat allant au four (20 minutes th200)

Pour les “chips”

500g de pommes de terres nouvelles

1 cuillere a soupe d’huile

Couper les pommes de terres en quartiers, les mettre dans un saladier avec l’huile et bien melanger. Repartir les frites sur une feuille d’aluminium sur une plaque du four et faire cuire 20 min th200.

Pour la sauce

1 jaune d’oeuf

1 cuillere a cafe de moutarde

3 cuilleres a soupe d’huile d’olive

2 cuilleres a soupe de yaourt a la grecque

Melanger le jaune d’oeuf (a temperature ambiante) avec la moutarde. Incorporer en melangeant continuellement l’huile d’olive, des que la mayonnaise est bien prise ajouter le yaourt, saler, poivrer et mettre aux frais.

2 May 2007

Teppanyaki

Filed under: plat unique — Mily @ 21:05

La derniere fois que je suis aller acheter des livres de cuisine j’ai un peu fait flamber la carte bleue. En meme temps ca faisait 6 mois que je n’en avais pas achete et comme j’ai toujours du mal a faire des choix je suis ressortie avec 5 livres… Dans le lot j’ai pris un livre de cuisine asiatique, tout d’abord par ce que j’adore cette cuisine et car je n’en avais pas. En fait ma maman en a un sur la cuisine chinoise qui et tres bien fait et tres complet, mais voila le livre est avec maman en France et moi en Angleterre… Du coup ce n’est pas vraiment facile de le consulter regulierement meme si je peux toujours passer un petit coup de fil a maman pour lui demander une recette. Bref j’ai investis pour toujours en avoir un sous la main. Le choix fut assez difficile mais j’ai fini par trouver mon bonheur avec “The great Asian food”, toute les recettes ont ete prises en photo, elles sont classees par pays (Chine, Japon, Indnesie, Vietnam, Thailand,…) et sont assez simple a realiser et en plus a la fin il y a un index assez complet de tous les produits asiatique. Mais voila, quand j’achete des livres j’ai besoin de prendre mon temps pour les apprivoiser juste en les lisant puis tester les recettes, voir ce que je peux ou non rajouter/enlever. En fin de compte je n’adopte pas un livre de cuisine facilement mais une fois que c’est fait je fait presque toutes les recettes! Pour cet ouvrage, j’avais deja essaie une ou deux recettes (que je n’ai pas eu le temps de vous presenter) et les resultat furent concluant. Et comme hier, j’ai eu envie de manger asiatique apres une dure journee de travail (et oui, le 1er mai c’est pas ferie en Angleterre) j’ai ouvert ce petit livre et je suis tombee nez a nez avec une recette japonaise au nom etrange qui m’a fait de l’oeil, je n’ai pas pu resister tres longtemps… Bon je n’avais pas tout les ingredients (entre parenthese les ingredients du livre) mais au final c’etait vraiment une reussite!

Teppanyaki.JPG

2 blancs de poulets (200 g de blancs de poulet + Xg de boeuf)
250g de crevettes cuites et decortiquees (dans la recette originale elles sont crues)

1 petit poivrons rouge et 1 jaune (1 poivron rouge de taille normale)

2 baby pak choi (mange tout… J’ai fait avec les moyens du bord)

3 champignons noirs (4 Shiitake)

1/2 oignon

1 piment rouge

60ml de sauce soja

2 gousses d’ail

1/2 cuillere a cafe d’huile de sesame

1 cuillere a cafe de mirin

1 cuillere a cafe de sucre roux

1 cuillere a cafe de gingembre rapee

Faire une marinade avec la sauce soja (50ml), le piment emince et l’ail reduit en puree. Mettre dedans, les crevettes et le poulet (+ boeuf) coupe en fines lamelles, laisser mariner au minimun 30 minutes. Pendants ce temps preparer la sauce, faite chauffer le reste de la sauce soja avec le sucre, le mirin, le gingembre et l’huile de sesame jusqu’a ce que le sucre se soit completement dissout, retirer du feu et mettre au frais. Faite revenir dans un wok, l’oigtnon emince, puis la viandes et les crevettes sans la marinade. Quand la viande est cuite ajouter les legumes (pak choi, champignons noirs, poivrons) coupent en lanieres, laisser cuire 3 minutes. Servir avec la sauce.

21 April 2007

Quiche allegee car il parait que la biere ca fait grossir…

Filed under: plat unique — Mily @ 12:50

En ce moment nous avons un temps particulierement clement, le seul probleme c’est que nous ne pouvons pas vraiment en profiter a la maison car nous n’avons pas de jardin…Donc pour remedier a ca nous allons tres regulierement dans notre local pub car il y a un magnifique jardin, tres vert, avec plein de tables en bois, de fleurs et meme quelques plantes aromatiques (les serveuses prennent les feuilles de menthe du jardins pour faire les Pimm’s)! Et comme nous commencons a devenir de plus en plus anglais des que nous sommes au pub nous buvons quelques pintes de bieres, accompagnees de quelques olives (pour cheri) en profitant du grand air et du soleil qui nous rechauffe. Bref nous passons des moment tres agreables tout en profitant pleinenement du printemps. Le seul petit probleme c’est qu’il parait que la biere ca fait grossir et si je veux pour voir rentrer dans mes maillots de bain cet ete il faut que je fasse un peu attention, surtout qu’en rentrant du pub generalement on a faim… Donc e prenant compte de tout ces parametres j’ai preparer (avant d’aller au pub) un petit repas leger mais qui ne nous a pas laisse affame!

quiche allegee.JPG

Pour la pate

100g de farine

2 cuilleres a soupe de yaourt a la grecque

1 cuillere a cafe de thym

Melanger la farine, le thym et le yaourt. Petrir pendant 5 minutes, ajouter de la farine si le paton est trop collant. Etaler la pate sur un plat de travail farine et le deposer dans un plat a tarte.

Pour la garniture

2 poignees d’epinards

1 gousse d’ail

100g de fromage de chevre cendre

3 tomates sechees

2 cuilleres a soupe de yaouort a la grecque

2 oeufs

2 cuilleres a soupe de graine de lin

1 pincee de piment d’espelette

Battre les oeufs en omelette, ajouter le yaourt puis le fromage de chevre en morceaux, l’ail reduit en puree, les tomates sechees decoupes en des, le piment d’espelette et les epinards eminces. Saler et poivrer, bien melanger et mettre sur le fond de tarte. Enfourner 20 minutes th150.

29 March 2007

Curry de boeuf au noodles

Filed under: plat unique — Mily @ 22:07

Ma semaine a commencer comme mon week-end a 100 a l’heure. Lundi matin en arrivant au travail, j’ai comme d’habitude fait mon petit cafe afin de pouvoir eventuellement ouvrir les yeux, puis j’ai doucement commence a travail et discute un peu avec mes collegues qui voulaient savoir comment s’etait passe mon week-end… Et puis vers 10 heure cheri (qui venait juste de commencer son nouveau travail) me telephone pour me dire que quelqu’un avait retrouver mon sac a main et que je devais le recontacter au plus vite! Ni une, ni deux, je telephone et la personne me dis qu’il part de Londres dans une heure et demi… Bref, vu qu’il me faut une heure pour aller de mon travail au centre de Londres, j’ai laisse tous mes travaux en cours pour me rendre au plus vite au point de rendez-vous. Une fois arrivee j’ai eu bien du mal a trouver ce gentil monsieur, il faut dire que je pensais qu’il etait a pied alors qu’il etait en voiture… Bon au final j’ai reussi a le voir et j’ai recupere mon cher sac a main. J’ai d’ailleurs tres vite regarde ce qu’il manquait dedans, bien sur je ne pensait pas y voir mon Ipod, mais au final peut de choses manquaient a l’appel. Ils ont juste pris mon Ipod, mon telephone et mes livres sterling, je n’ai pas compris pourquoi ils n’ont pas pris mes euros! Bref, j’ai tout retrouve, meme si tout est annule et mon sac dans un piteux etat. Le mardi fut aussi bien charge car cheri avait un ami (qui habite en Angleterre) qui etait venu faire une formation sur Londres et nous avions decide de prendre quelques verres au pub avec lui. La soiree fut vraiment sympas, nous avons beaucoup discute, rigole et presque bien mange (j’ai fait la betise de demander un steak bien cuit… Et pour les anglais ca veut dire carbonise!). Et du coup nous sommes invites a aller a Bristol pour un week end! Bref comme la vie fait souvent n’inporte quoi j’ai decide ce serait pareil en cuisine!!!

noodles curry boeuf.JPG

2 steaks

1 oignon

1 gousse d’ail

1 morceau de 1.5cm de gingembre

3 tomates

2 petit piments rouge

1 cuillere a cafe de graines de coriandre

1 cuillere a cafe de coriandre en poudre

1 cuillere a cafe de graines de cumin

1 cuillere a cafe de cumin en poudre

1 cuillere a cafe de graines de moutarde noires

1 cuillere a cafe de graines de moutarde jaunes

1 cuillere a cafe de graines de curcuma

1 paquet de noodles fraiche

2 cuilleres a soupe de philadelphia (ou St moret)

250ml d’eau

Dans un wok, faire revenir l’oignon, l’ail et le gingembre eminces a feu moyen. Augnenter le feu et ajouter toutes les graines (cumin, coriandre et moutarde) et les piments coupes tres fins. Baisser le feu et ajouter le curcuma, le cumin et la coriandre en poudre, puis le boeuf emince et les tomates. Laisser cuire 5 minutes. Ajouter le philadelphia, le faire fondre puis mettre l’eau, laisser a cuire a feu moyen jusqu’a ce que le niveau de l’eau ait reduit de moitie. Ajouter les noodles et laisse cuire 10 minutes. Servir bien chaud.

10 March 2007

Flammekueche tartiflettée

Filed under: plat unique — Mily @ 13:12

Comme je le disais le printemps pointe son nez, des jonquilles apparaissent dans les jardins, les oiseaux chantent et il y a du soleil! Donc hier en prenant un bain de soleil tout en ecoutant le chant melodieux de ses petites betes a plumes j’ai commence a penser au repas du soir… Et puis de fil en aiguille du soleil a l’ete, puis au regime et aux robes,…, pour finir a l’hivers?! Et d’un coup j’ai pense a mon reblochon qui m’attendais sagement au frais et qu’il serait bon de le manger relativement rapidement pour eviter de le jetter! Et comme les beaux jours sont presque la il faut vraiment se depecher car une tartiflette avec 40 degres c’est pas vraiment terrible… Bref j’ai essaye de combiner tous ces imperatifs mais pour compliquer le tout j’avais aussi envie de pizza, bah quoi une flammekeuche c’est une pizza sans tomate, non? Donc au final voila un petit plat d’hivers, bien reconfortant mais qui n’aide pas a rentrer dans des jolies petites robes estivales!

flammenkueche tartiflette.JPG

Pour la pate

100g de farine

1 cuillere a cafe de levure de boulange deshydratee
1.5 verre (type cantine) d’eau

1 pincee de sel

polenta

Faire chauffer 1/2 verre d’eau, mettre la levure dedans, bien melanger et laisser reposer 5 minutes. Dans un saladier, melanger la farine, la levure, 1 verre d’eau et le sel. Petrir pendant 5 minutes (ajouter de l’eau si la pate est trop seche et de la farine si elle colle). Laisser reposer le paton 1 heure (ou moins si vous n’avez pas le temps). Sur un plan de travail, verser la polenta et etaler dessus la pate le plus finement possible. Deposer la pate dans un plat a tarte.

Pour la garniture

3 pommes de terre

1 oignon

6 tranche de jambon de serrano

1 petit pot de creme fraiche

200g de reblochon

Peler et faire cuire les pommes coupees en fines lamelles (dans une casserole d’eau, a la vapeur,…). Sur la pate a tarte, mettre une couche de creme fraiche (la moitie du pot), l’oignon emince, 3 tranches de jambon dechiquetes, les pommes de terre cuites, les 3 autres tranches de jambon dechiquetes, le reblochon couper en tranche et le reste de la creme fraiche. Saler legerement et poivrer. Enfourner 30 minutes th160.

27 February 2007

Poulet, pak choi, nigelle et plein d’autres choses…

Filed under: plat unique — Mily @ 20:03

A mon travail c’est une periode de grande activitee en ce moment (heuresement ca n’arrive que 2 fois par an), donc je cours partout, je stresse (mais pas trop quand meme) et je rale (en francais comme ca personne ne comprends). Donc quand je rentre a la maison j’ai besoin de calme, de me reposer et surtout de ne pas trop en faire. Hier j’ai donc contocte un petit repas zen pour me remettre de mes emotions et preparer en douceur la journee du lendemain. Au debut je ne savais pas trop ce que j’allais pouvoir faire et puis tout a coup tout est devenue limpide. J’avais envie de poulet, de legumes et surtout je devais essayer la nigelle qu’Emilie m’avait envoye. Le resultat fut vraiment surprenant, un bon melange de saveur et cheri et moi avons vraiement adore.

poulet pak choi nigelle... .JPG

2 blancs de poulet

2 petits pak choi

1 oignon

1 cuillere a soupe de nigelle

le zeste d’un citron

1 baton de citronelle

4 tiges de ciboule

2 morceaux de gingembre confit

1 goutte de tabasco

Emincer l’oignon et le faire revenir dans un peu d’huile d’olive dans un wok. Pendant ce temps emincer 2 tiges de ciboule, le gingembre confit, la citronelle et couper le poulet en gros des. Mettre le tout dans le wok avec les zestes de citrons. Faire revenir le tout jusqu’a ce que le poulet soit dore. Ajouter la nigelle, puis le pak choi (apres avoir prealablement enleve le pied et l’avoir coupe en grosse lamelles) et le tabasco, saler et poivrer. Laisser cuire 5 minutes et servir.

25 February 2007

Kedgeree fishcake

Filed under: plat unique — Mily @ 15:08

Hier j’ai encore passe mon apres midi a jouer a la console… En meme temps c’est pas vraiment de ma faute, vendredi c’etait l’anniversaire a cheri et pour lui faire plaisir je lui ai achete quelques jeux. Il fallait donc bien que je les essaie! Au final je me suis retrouve devant un frigo presque vide, j’avais juste 1 brocoli et je ne savais vraiment pas ce quel sort j’allais lui jeter. J’ai donc commence par le faire cuire en me disant que j’allais bien finir par trouver une idee, puis j’ai sorti quelques ingredients, et la toujours rien, pas une seule petite idee… J’ai pris quelques de cuisine mais rien ne m’interressai vraiment. Je suis donc retourne pres de mes brocolis et la je remarque une jolie photo sur mon paquet de gruyere president (quoi? c’est par ce que l’on habite en Angleterre que l’on ne doit pas acheter des produits francais). Je la lis rapidement et je me rends compte qu’en la modifiant un peu j’ai tout les ingredients… Allez, c’est parti mes brocoli vont finir en kedgeree!

kedgeree fishcake.JPG

1 brocoli

1 bol de riz cuit

1 boite de thon

1 oignon

1 barquette de philadelphia (ou St moret)

1 oeuf

chapelure

Separer le brocoli en petits bouquets et les faire cuire 15 minutes environ a la vapeur. Dans un saladier, melanger les brocolis refroidis, le riz, l’oignon emince, le thon et le philadelphia, saler et poivrer. Former de grosses boules legerement aplaties, tremper les dans l’oeuf battu puis rouler les dans la chapelure. Faire cuire 25 minutes au four th160.

« Previous PageNext Page »

Powered by WordPress